Volume du crédit plus élevé qu’en 2019

17/09/2020

En dépit de la baisse du nombre de nouvelles demandes de crédits, les volumes de crédit au deuxième trimestre 2020 restent plus élevés qu'en 2019. Cela signifie que le secteur financier est plus que jamais engagé dans le soutien de  l'économie réelle.

La crise du coronavirus a clairement ébranlé la confiance des entreprises. Compte tenu de la période d'incertitude économique, les entreprises investissent moins. Les chiffres montrent ainsi qu'au deuxième trimestre 2020, le nombre de demandes de crédits de la part des entreprises a été nettement inférieur à celui de la même période de 2019. Par rapport au même trimestre de l'an dernier, le montant demandé a diminué de 10,3 %.

Dans la mesure où l'offre et la demande ont partie liée, cette baisse s’est également marquée au niveau de la production de nouveaux crédits. Le montant des nouveaux crédits a diminué de 14 %. Selon les chiffres provisoires de la Banque nationale de Belgique (BNB), l'activité économique (PIB) s’est contractée respectivement de 2,4 % et 14,4 % au premier et au deuxième trimestres 2020. Malgré cette baisse de la production, l'encours des crédits aux entreprises à la mi-2020 était encore supérieur de 4,5 % à celui enregistré l'année précédente, atteignantt 170,0 milliards d'euros.

Le niveau élevé de l’encours – et les reports de paiement accordés par le secteur financier – montrent que ce dernier continue de soutenir l'économie, même en ces temps difficiles. Les banques restent en effet très largement disposées à accorder des crédits. Ce que traduit également le taux de refus. Malgré le contexte économique difficile, celui-ci reste en effet toujours faible.

Le communiqué de presse complet est disponible sur le site web de Febelfin : https://www.febelfin.be/fr/communique-de-presse/volume-du-credit-plus-el....

Plus sur: