Tout ce que vous devez savoir concernant la régime de garantie pour les entreprises et les indépendants

24/07/2020

Le pouvoir fédéral a activé un régime de garantie pour l’ensemble des nouveaux crédits et des nouvelles lignes de crédit d'une durée maximale de 12 mois que les banques octroieront aux entreprises non financières et aux indépendants viables. Cela assurera le maintien du financement de l'économie.

Le régime de garantie présente les caractéristiques suivantes :

  • Le montant total de la garantie s’élève à 50 milliards d'euros.
  • Tous les nouveaux crédits et toutes les nouvelles lignes de crédit d'une durée maximale de 12 mois (hors crédits de refinancement) octroyés jusqu'au 30 septembre 2020 inclus seront couverts par le régime de garantie.
  • À l’échéance du régime de garantie, le montant des pertes enregistrées sur les crédits dans le cadre du régime de garantie sera examiné. La répartition des charges entre le secteur financier et les pouvoirs publics s’opérera comme suit :
    • La première tranche de 3 % de pertes sur le total des nouveaux crédits sera entièrement supportée par le secteur financier.
    • Pour les pertes entre 3 % et 5 %, 50 % des pertes seront supportées par le secteur financier et 50 % par les pouvoirs publics.
    • Pour les pertes supérieures à 5 %, 80 % des pertes seront supportées par les pouvoirs publics et 20 % par le secteur financier.

Comment puis-je soumettre mon dossier de demande de crédit à ma banque ?

Febelfin a développé un outil dans lequel les entrepreneurs peuvent introduire les montants de leurs revenus et coûts estimés pour les mois à venir.

Comment cela fonctionne-t-il ?

  • Il suffit de remplir les cellules à fond blanc (les cellules à fond gris sont des formules de calcul à partir des données que vous encodez).
  • L'outil calcule les besoins de liquidités de votre entreprise pour les 12 à 18 mois à venir, ainsi que le montant du crédit à demander éventuellement à votre banque.
  • Vous pouvez ajouter les calculs à votre dossier de demande.
  • Pour le néerlandais, utilisez l'onglet 1, pour le français, utilisez l'onglet 2.

Chaque entrepreneur est bien entendu libre d'utiliser d'autres outils de calcul pour ses besoins de liquidités.

Plus sur: