Les banques octroient un montant de crédits record aux entreprises

27/09/2018

Les banques belges financent plus que jamais les entreprises dans notre pays. En juin 2018, l’encours des crédits aux entreprises s’élevait à 154,3 milliards EUR. Ce sommet sans précédent tient tout à la fois à une hausse de la production de crédit et à l’augmentation du nombre de demandes de crédit. Le degré de refus suit ces tendances positives : jamais encore auparavant il n’avait été refusé aussi peu de demandes de crédit. C’est ce qui ressort des chiffres trimestriels du Baromètre du crédit de Febelfin.

L’encours des crédits aux entreprises atteint un sommet

Au cours du deuxième trimestre de 2018, l’encours des crédits utilisés aux entreprises (incluant les crédits d’engagement, c’est-à-dire par exemple les crédits de garantie et les crédits documentaires) a atteint un niveau record de 154,3 milliards EUR.

Les entrepreneurs demandent davantage de crédit, les banques suivent la demande

Au cours du deuxième trimestre de 2018, les entrepreneurs ont demandé davantage de crédit que durant la même période de l’année précédente. Une augmentation a été observée tant en nombre qu’en montant : les entrepreneurs ont ainsi demandé 12,5 % de crédits de plus qu’au deuxième trimestre de 2017. Le montant correspondant traduit une hausse de 2,6 %. 

La production de crédit des banques belges a suivi un mouvement ascendant similaire. En nombre, on a noté une hausse de 6,6 % des crédits octroyés, en montant, cela a représenté une augmentation de 7,9 %.

Bien étayés, les dossiers de crédit ont plus de chances d’être approuvés

Au cours du deuxième trimestre de 2018, le degré de refus est descendu à un niveau jamais atteint (en comparaison avec les deuxièmes trimestres des années précédentes). Jamais encore il n’avait été refusé aussi peu de demandes de crédit.

Ceci donne à penser que les entrepreneurs présentent des dossiers de crédit solides. Ils maximisent ainsi eux-mêmes leurs chances de lancer ou développer leur entreprise.

La forte dynamique de crédit se traduit aussi dans la perception des entrepreneurs. Les chiffres de la Banque Nationale de Belgique (BNB) montrent que les entreprises ont elles-mêmes le sentiment de ne guère rencontrer de contraintes de crédit et que les conditions de crédit imposées sont dès lors favorables.

La perception des contraintes de crédit par les entreprises atteint par conséquent son niveau historique le plus faible (soit depuis le lancement des mesures en 2003) : en juillet 2018, 4,9 % des entreprises seulement estimaient les conditions de crédit défavorables.

Source : BNB
Une baisse signifie une amélioration de la perception des contraintes de crédit.

Les entreprises continuent d’emprunter à des taux intéressants

La croissance du crédit est également soutenue par les taux d’intérêt peu élevés. Les nouveaux crédits bancaires restent donc abordables pour les entreprises.

En juillet 2018, le taux moyen des nouveaux crédits d’entreprise atteignait 1,58 %.

Source : BNB

Pour plus d’informations

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter Febelfin au numéro de presse central 02 507 68 31 ou par courriel à l’adresse press@febelfin.be.

Vous pouvez consulter ces chiffres et d’autres sur le site internet www.financementdesentreprises.be.

Plus sur: