Crédit aux entreprises

  • Le 20 juin 2016, Febelfin organise un atelier  « Financement des PME », en collaboration avec la Febelfin Academy. Dans le cadre de cet atelier, les dirigeants de PME pourront participer à deux séances différentes et choisir librement parmi les thématiques suivantes : « leasing », « financement bancaire », « capital à risque » et « mesures publiques de soutien ». L’atelier – gratuit – vise à aider les patrons de petites et moyennes entreprises à améliorer leurs connaissances en matière de financement. 

  • La Wallonie et le secteur bancaire s’engagent à soutenir les entreprises wallonnes à travers une charte bancaire débouchant sur une mobilisation de moyens sans précédent : 2,8 milliards d’euros pour financer la création et la croissance des PME.

  • Résultats du Baromètre des crédits de Febelfin pour le quatrième trimestre de 2015.

    Au cours du quatrième trimestre de 2015, les banques ont continué d’accorder des crédits aux entreprises belges. En décembre 2015, l'encours des crédits aux entreprises a atteint un niveau sans précédent, avec un peu plus de 133 milliards EUR. En outre, le degré de refus a atteint son niveau le plus bas depuis le début des mesures en 2009, ce qui indique une évolution plus favorable du nombre de demandes de crédit acceptées.

  • Entreprendre n’est pas l’apanage des hommes dans notre société. Cependant, il est encore bien nécessaire de promouvoir l’entreprenariat au féminin. De plus, les jeunes entrepreneurs devraient plus que jamais bénéficier des informations adéquates pour mener à bien leur entreprise. Febelfin en a bien conscience et met en place différentes initiatives pour provoquer la prise de conscience nécessaire.  

  • Les petites et moyennes entreprises (PME) jouent un rôle important dans notre société. Elles sont le moteur de l'innovation et de la concurrence au sein de l'économie. Cependant, pour avoir un impact sur l'économie, les PME doivent pouvoir disposer d’un financement adéquat. Or, ce financement s’accompagne de nombreux défis.

  • Cette année encore, les entreprises belges et européennes apprécient la disposition des banques à accorder des crédits. Elles ne perçoivent donc pas l’accès au financement comme un problème préoccupant. C’est ce qui ressort de la 13ème édition de la Survey on the access to finance of enterprises in the euro area (SAFE) publiée par la Banque centrale européenne (BCE) le 2 décembre dernier. 

  • Au troisième trimestre de 2015, la demande de crédit poursuit son redressement prudent. Cette évolution cadre avec l’information récente selon laquelle les entrepreneurs jettent un regard de plus en plus positif sur la conjoncture1. L’évolution positive persistante de la demande de crédit s’explique aussi par le maintien de taux d’intérêt toujours très avantageux. Ainsi, le taux d’intérêt pondéré moyen pour les nouveaux crédits fluctuait‑il toujours aux alentours de 2% en octobre 2015.

  • Des résultats du Baromètre trimestriel des crédits de Febelfin, il ressort que la demande de crédit continue à connaître un redressement prudent au cours du deuxième trimestre de 2015. Cette évolution positive semble s’expliquer par des taux d’intérêt très avantageux et l’amélioration du climat économique. Le taux d’intérêt moyen fluctue ainsi aux alentours de 2%.

  • Les nombreux changements au niveau du marché agricole génèrent de multiples défis dans le secteur, ainsi qu’une chute des prix notamment dans les domaines de la production de lait, de la viande porcine et bovine. Le business model de certaines exploitations est remis en cause par la volatilité actuelle du marché, ce qui peut entraîner des difficultés financières pour celles-ci. Le secteur bancaire prête attention à ces exploitations, et plus particulièrement à leur situation financière globale ainsi qu’en termes de liquidité.

Pages